Valérie Heuchamps (PTB) : la majorité ne répond pas aux priorités des Flémallois.es

Valérie Heuchamps (PTB) : la majorité ne répond pas aux priorités des Flémallois.es

Baptême du feu pour les cinq élus du PTB ce jeudi 31 janvier au conseil communal de Flémalle. Valérie Heuchamps, cheffe de groupe, s’est exprimée sur la Déclaration de politique communale de la majorité .

« Au nom du groupe PTB, je voudrais commencer par souligner la pauvreté de la Déclaration de politique communale de la majorité. Nous avons lu attentivement ces trois pages espérant y trouver des engagements concrets pour répondre aux besoins et aux attentes des citoyens, voire un volet budgétaire comme le prévoit le Code de la Démocratie Locale, mais nous n’y avons malheureusement trouvé que des généralités. Et, au terme de cette lecture, nous avons l’amer sentiment d’avoir parcouru une sorte de catalogue de bonnes intentions.

La majorité y rappelle les attentes des citoyens (pouvoir d’achat, qualité environnementale, mobilité ou encore accès au logement) et elle affirme que la dimension sociale doit, je cite, « transcender l’action locale ». Nous partageons ce constat et cette ambition. Mais la lecture de ce document ne nous rassure pas du tout quant à la volonté du Collège de mettre en œuvre une politique qui prenne réellement ces problèmes à bras le corps.

Avant les élections communales, la section locale du PTB a mené une enquête auprès de centaines de Flémallois pour mieux connaître leurs préoccupations. Quatre thèmes se sont dégagés très clairement. La lutte contre la pauvreté, pour un logement financièrement accessible, pour l’emploi et contre les taxes injustes.

Apprend-on dans cette Déclaration de politique communale que la majorité va investir dans le logement social qui est, pour beaucoup, une condition pour ne pas tomber dans la pauvreté ? Le mot logement social n’apparaît même pas UNE SEULE FOIS dans le document. La réponse est claire. L’accessibilité au logement n’est pas une priorité pour la majorité.
Et pourtant… Flémalle est l’héritière d’une politique assez volontariste en la matière. Mais aujourd’hui, plutôt que de continuer dans cette voie, on s’en écarte. Depuis 2008, le nombre de logements sociaux a diminué de 400 unités dans la commune, la tendance est continue et on assiste, par contre, à une explosion des projets immobiliers privés.

Apprend-on dans cette Déclaration de politique communale la création d’emploi public ? Non. Nous y apprenons que, je cite, « les ressources nécessaires à la réalisation du présent programme sont pour l’essentiel déjà fonction dans l’administration ». C’est donc clair, la majorité s’engage à faire face aux attentes des citoyens mais sans personnel supplémentaire.

Apprend-on, dans cette Déclaration de politique communale, que la majorité va prendre des mesures visant à alléger la fiscalité sur les citoyens pour faire peser une fiscalité plus juste sur le dos des grosses entreprises qui sont situées sur notre territoire communal ? Il n'en est rien.

En matière de démocratie, la majorité dit vouloir impliquer le citoyen dans le processus décisionnel. Comment ? Par quels moyens ? Une fois de plus, rien n’est dit. Et il y a pourtant beaucoup à faire à Flémalle en matière de démocratie. Je rappelle quand même qu’en pleine campagne électorale, les Flémallois.e n’ont même pas eu droit au moindre petit débat contradictoire entre les différents partis…

Et derrière les phrases ronflantes, de nombreuses autres questions restent sans réponses :

Comment la majorité communale compte-t-elle prendre en main le problème de la mobilité pour les citoyens vivant dans des quartiers de Flémalle complètement isolés quand on ne dispose pas d’une voiture ?

Alors que la mobilisation citoyenne pour le climat ne cesse de croître, quelle est l’ambition de la majorité pour le développement durable dans la commune?

Nous ne saurions voter pour un texte si vague et si creux.

Nous aurions voulu une Déclaration de politique communale annonçant la création d’emploi public, un vaste plan de rénovation et de construction de logements sociaux, des mesures visant une taxation des multinationales sur le territoire communal, des mesures concrètes pour prendre en main au niveau local la question du climat, des mesures concrètes pour garantir plus de droits démocratiques aux citoyens, plus de propreté, une meilleure mobilité…
Rien de tout cela. La majorité semble s’inscrire dans la continuité de la politique qu’elle a mené lors de la précédente législature.
Les Flémallois.es apprécieront...

Le groupe PTB votera donc contre la Déclaration de politique communale. »


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?